La couleur des abeilles

Malcolm Marloch est-il un artiste poussé au meurtre dans le délire de l'inspiration, ou bien un assassin chronique qui fait de la peinture pour se donner bonne conscience ? Au travers d'une satire du milieu des arts contemporains, l'auteur aborde aussi les aspects tragiques de la solitude de l'artiste. (quatrième de couverture)

Fiche

Visuel
Année
1992
Édition
Bernard Gilson