Douleur, rhapsodie tsigane

Traduction d'un recueil de Tomislav Dretar (titre original en croate: Bol - ciganska rapsodija)

Fiche

Année
2007
Édition
Chloé des Lys

Extrait

Et le temps se répand malgré tout. Mesdames, je rebouche les casseroles, je rétame les chaudrons. J'affûte les scies, j'affûte les couteaux ! Tout, j'affûte ! Tout je rebouche ! Je bouche ô Dames ! Je recueille vos vieilleries, Mesdames ! Haillons, vieilles robes, Mesdames ! Vestes et pantalons ! Mesdames, tout ce dont vous n'avez pas besoin, donnez ! Donnez ! Donnez, Mesdames ! J'en ai besoin, besoin, Mesdames ! Tout là-haut dans le ciel il est Un plateau rétamé la nuit. Une table croulant sous les étoiles Brillantes et odorantes. Elles ne harcèlent pas Mon ventre à vif, ma casserole percée, Non bouchée, non rétamée. Ecoutez-moi, Mesdames, Ecoutez ce que je peux, Ce que je veux vous faire, Mesdames. Dès que la langue du soleil lèche la terre Je suis à votre disposition. O, écoutez, écoutez, écoutez-moi, Mesdames ! Je suis Tsigane, je rebouche et rétame. Je recueille les haillons. Et je chante. Je chante, Mesdames.