Globe story

Voyage autour du monde

Globe Story, c'est neuf mois de vie nomade, de beauté, de choc et de chahut à travers plus de 15 pays différents. C'est un subtil arrêt, une pause, la remise en question d'une jeune Occidentale perdue dans la course effrénée des fausses urgences. C'est parce que le rêve est un cadeau. Paru aux Editions Complicités, il s'intègre dans la collection « Les Voyageuses » qui retient des manuscrits singuliers où l'écriture témoigne d'une richesse de vie intérieure

Fiche

Visuel
Année
2005
Production
oprodicid

Extrait

On culmine à la cime du monde, silencieux, perdu dans le cosmos. Nouvelle jeep. Nouveau départ. Un troupeau de yaks dévale le versant caillouteux qui nous fait face. Surmontés de charges colorées, ils bravent l'apesanteur, se croisant dans le tissage d'un immense jacquard. La caravane déboule devant nous pour atteindre la piste. Nos si différentes cargaisons trahissent des vies opposées. Ils possèdent au quotidien le temps et l'esprit serein, nous, la chance de manger à notre faim. Ils ont du sel, qui ne nous sert à rien. Nous avons un esprit à rééditer, ils ne peuvent traduire les textes. On se salue sans échange. Les vaches noires et poilues avancent à pas réguliers, soumises. Elles tirent la langue, comme pour montrer leur épuisement et cette terrible gêne que doit leur imposer l'anneau qui perce leurs narines. Comme par solidarité avec la coiffe des hommes, elles arborent sous leurs toisons touffues quelques plumeaux de laine rouge. Les sacs de jute rapiécés débordent sur leurs flancs, maintenus par de simples cordages qui leur usent le ventre. Un homme édenté nous sourit. Sous sa veste noire tranche l'élégance d'un manchon turquoise. Ses bottes, boueuses, complètent cette antinomie du raffinement. La jeune femme à ses côtés nous regarde avec curiosité. Ses cheveux emballés dans un foulard de toile rêche offrent à son visage ainsi dégagé une beauté inouïe. Sa peau dorée et lisse luit comme du satin. Sous ses yeux noirs sans rides, deux petites pommes rouges parfaitement rondes relèvent ses joues avec une infinie délicatesse. Elle a ce teint parfait que ma pâleur envie.