Thomas Gunzig

  • Écrit / Son / Spectacle vivant / Audiovisuel

Albanie - Révolution - L'avenir est en Californie

Le dernier qui sort du siècle éteint les autoroutes et ferme la porte

Le vendredi 15 décembre 1995 sur le coup de vingt heures, Thomas Gunzig débarqua à la célèbre pizzeria Nerone, où avaient déjà pris place Martine Verreycken, Fabienne Désir, Pascal Allard, Clotilde Deparday, Teddy Magnus, Anne Meurant, M’Hammed Boumahdi, Jean-Jacques Boelpaepe, Xavier Deutsch, Etienne Reunis, Corinne Désir et Francis Dannemark. Ce dernier avait commandé au susmentionné Gunzig Thomas une poignée de poèmes parce qu’il n’y avait après tout aucune raison pour qu’il continue à ne pas écrire. Et donc Thomas en avait écrit et, d’ailleurs, les portait sous son bras. Tout le monde les lut, les trouva avenants, et Francis, dans la foulée et devant témoins, proposa à Xavier, qui avait jusque là réservé son talent poétique à des romans, de faire quelques vers avant Noël. Il fit la même offre à Etienne. Et voilà, l’histoire de cet ouvrage Le dernier qui sort du siècle éteint les autoroutes et ferme la porte dont les auteurs, Francis Danemark, Xavier Deutsch, Etienne Reunis et Thomas Gunzig, se sont amusés à éditer cinq cents exemplaires dans les premiers jours de janvier 1996.

Fiche

Visuel
Année
1995