Guy Bordin

  • Audiovisuel / Écrit / Multimedia / Son

La nuit chez les Inuit canadiens du haut Arctique : une nuit véritable, mais en trompe-l’œil

Pour nombre d’observateurs, la nuit des hautes latitudes se résume schématiquement au phénomène astronomique saisonnier de la nuit arctique et à son alternance spectaculaire avec son contrepoint, le soleil de minuit. Mais qu’en est-il de la nuit vécue au quotidien par les populations installées dans ces régions ? Quels sont les rapports qu’ils établissent entre les cycles « obscurité-lumière » saisonnier et « nuit- jour » circadien ? Dans ce texte, nous verrons comment les Inuit du haut Arctique oriental canadien conjuguent ces deux dimensions, pour produire un concept de nuit dont l’essence réside ailleurs que dans la seule obscurité.

Fiche

Visuel
Année
2018
Édition
Bollettino della Società Geografica Italiana serie 14, 1(2): 33-42