Guy Bordin

  • Audiovisuel / Écrit / Multimedia / Son

Les peurs de la nuit : comment les exprime-t-on en inuktitut du nord de la Terre de Baffin ?

La nuit, monde de l’obscurite´, a ge´ne´ralement e´te´ perc¸ue a` travers les a^ges et les socie´te´s comme source de dangers a` la fois nombreux et divers. Elle est ainsi l’origine de puissants sentiments de peur. Les Inuit des hautes latitudes ne font a priori pas exception. Cependant, a` cause de la localisation au-dela` du cercle polaire arctique, la nuit au quotidien y prend chez eux un aspect tre`s variable au gre´ des saisons, non seulement en terme d’obscu- rite´/lumie`re, mais aussi au plan des rythmes veille/sommeil. En inuktitut nord-baffinois ou tununirmiutitut (Nunavut, Canada), l’e´motion de peur s’exprime au moyen d’un ensemble d’au moins neuf bases lexicales. Certaines sont ge´ne´riques – par exemple celle utilise´e pour signifier la peur de tout danger concret, connu, pre´visible –, d’autres sont plus spe´cifiques – comme celle caracte´risant la peur de ce qui est coupant, tranchant, mordant. Dans ce texte, nous verrons que diverses bases lexicales sont mobilise´es selon la nature des phe´nome`nes et entite´s qui contribuent a` faire de la nuit un espace-temps potentiellement agent de la peur.

Fiche

Année
2017