L'été (comme on a dit)

Publié le  19.08.2015

parfois, il ne se passe rien. pourtant, il y a la bonne lumière, un ordinateur nettoyé, du café supérieur, une mauvaise chaise, on a reçu une bourse, des informations, des liens utiles, on a eu des rendez-vous, des échanges téléphoniques, des documents sonores, on a fermé la fenêtre, on a ouvert la fenêtre, l’été est trop chaud, il pleut, il faut rentrer les plantes, il faut passer une couche de peinture sur la grille du jardin, il faut se rendre à un enterrement, il faut accompagner un ami chez le coiffeur, il faut garder ses neveux, c’est wimbledon, c’est la fin du monde imminente, c’est une manifestation qui gronde, c’est la voisine qui s’inquiète pour son chat, c’est un retour en arrière, c’est un billet de train à échanger, c’est toujours comme ça, c’est un barbecue, un anniversaire, une rencontre de hasard, un fantastique mal au cou, une envie de dame blanche, il n’y a plus de sucre dans le garde manger, il y a un moustique, il y a les saisons complètes de « air crash investigation » sur internet, je veux tout savoir sur claudette colbert et marlene dietrich, j’hésite à acheter l’autobiographie de angelica huston, j’attends la sortie de « eva » de simon liberati, j’apprends à connaître ma belle-mère, je regarde stupéfaite l’impression gravée de la maternité reine astrid, je renonce au spritz, j’écris des petits textes pour mon profil Facebook, j’écris un descriptif d’atelier pour la tournée de « belle d’hier », j’écris la liste du matériel pour « le plus petit feu d’artifice jamais récensé », j’écris une liste pour un blind test, j’écris des recommandations, j’écris un dossier, je mets du vernis sur mes ongles, j’achète un parfum neuf, je glisse sur la terre battue, j’enregistre les battements de mon cœur, je prends une aspirine, j’agrandis ma collection de dés, je prépare une réunion, je ne parviens pas à gagner une seule partie de « risk », je ne parviens pas à répondre à toutes les sollicitations, je ne parviens plus à me lever d’un bond, je devrais commencer à m’inquiéter, je m’inquiète.

tiens, je me mettrais bien à la basse électrique.

c’est un beau projet, je n’en ai pas encore écrit une seule ligne …

 

photo : Isabelle Bats

À découvrir aussi

Dimanches

  • Fiction
Le dimanche est la journée mélancolique par excellence. Et un dimanche de pluie est particulièrement mou, morne, mortel.   Ce qu'on éprouve certains dimanches en fin de la matinée : l'angoisse, l'ennu...

Le temps c'est de l'argent #2

  • Fiction
La passeggiàta amorcée à la descente du TGV en gare de Porta Susa à Turin, m'a conduit après une vingtaine de minutes de marche au cœur de la cité, Piazza Castello. A l'origine c'était une des portes ...

Muses de Bela - Marie Colot

  • Fiction
Au départ, il y a l’envie de provoquer la rencontre. De voir comment les pratiques se répondent, ricochent, ou pas, font des grands écarts. En 2015, pendant la Foire du Livre, nous invitions des auteu...

Muses - « Sept ans »

  • Fiction
Il a crié vers le ciel : - J’ai sept ans ! Ok ? Sept ans ! Puis il s’est tu, le temps que cela devienne vrai en lui. Mais dans la profondeur d’une goutte d’eau. Hier soir, une amie lui a dit regarde, ...