Words, web and Bob

Publié le  08.04.2011

« Words... words... words... » disait Shakespeare.
« Qui était aussi un terroriste » dixit Ferré aux cheveux longs
Dans la chanson du même nom
A savoir « Words... words... words...» dans laquelle même
Il se demandait en entrée « Et qu'ont-ils à rentrer chaque année les Artistes ? »
Avant d'égrener un chapelet de mots
Mots après mots
Qui une fois groupés et associés
Ainsi librement forment un discours sans queue ni tête
En première apparence à tout le moins
Mère poésie oblige
« Embryon vaginé derviche dans le manque »
« Videla/ En français, BUDELLE: tripes / En italien BUDELLA, tripes/ En argentin ?  »
« Mao c'était le nom de ce Viking flamand »
Voilà voilà pour en rendre compte
Lui Ferré qui voulait rendre compte de la caca-cacophonie ambiante
Celle d'alors
1970 années septante
De la chanson engagée des prises de conscience ou que sais-je encore

 

« Words... words... words... » qu'on abrégerait à « w.w.w. » ?
Pourquoi pas ?
Le www - l'autre sa mise à jour - offre bien au jour d'aujourd'hui 610.000 occu-occurrences au vé-vé-vers d'Hamlet
Et même plus de soixante-dix - oui septante - millions si l'on omet les guillemets
Via Google évi-vi-videmment

 

D'ailleurs Bob Wordword - pardon Woodward - ne dit pas le contraire
Rappelez-vous le Wa-Watergate c'était lui
Robert Redford au cinéma
Aux côtés de Dustin Hoffman son complice
Carl Bernstein dans le civil
Lui Bob qui dénonce la « bulle informative » du web
« Beaucoup de vent et peu d'information de valeur »
Même Wiki-wikileaks serait du bidon
Aucune information détenue par Assange ne serait « de nature à intéresser ou inquiéter la Maison Blanche »
Bob qui craint la fin du grand journalisme d'investigation
Celui qui prend du temps exige « travail et enquête en profondeur » afin de « défricher des problèmes de plus en plus complexes »
Words and words
www vs w.w.w.
Y aurait-il quelque chose de poupou de pourri au royaume de la presse ?
Il semblerait
Il semblerait
« Le système est obsédé par la vitesse »
« Le modèle économique ne marche pas »
« Il y a moins de journalistes »
« Quelque chose d'essentiel va nous manquer »
« Le monde est plus dangereux et plus fragile que jamais »
« C'est angoissant »
« Les conséquences, je vous assure, seront tragiques »
Et pour le coup le Clo-clo le Claudius coupable est tout désigné…
« Le PDG de Google » dit-il (Monsieur le commissaire) dont « la pierre tombale devrait »
Toujours selon Bob
« Porter l'inscription : ''J'ai tué les journaux'' »

 

Le reste est silence

 

A retrouver dans son intégralité le dernier Monde Magazine, supplément du Monde
Celui du 2 avril 2011 pages 24 à 30
Et bientôt - ou déjà - quelque part - où ? - sur le web

 

w.w.w.and www
Ou encore VVV
Veni vedi vici

À découvrir aussi

Les meilleures choses ont une fin

  • Fiction
Les meilleures choses ayant une fin, et mon mur des lamentations aussi - je cite une amie fonctionnaire peu réceptive aux aléas d'une vie d'artiste - je m'en viens donc prendre congé de vous, chers le...

Un manque comme un attentat

  • Fiction
Il est né le premier jour des 5 jours gagnés par Mercure à un jeu de dés avec la lune, elle, est née le quatrième jour. Lui, dans le temple de Jupiter, elle dans les marais. Bien avant de voir la lumi...

Dimanches

  • Fiction
Le dimanche est la journée mélancolique par excellence. Et un dimanche de pluie est particulièrement mou, morne, mortel.   Ce qu'on éprouve certains dimanches en fin de la matinée : l'angoisse, l'ennu...

Une petite jupe en soldes

  • Fiction
Une fille bien élevée ne tire pas la langue à n'importe qui mais lèche les vitrines dès son premier argent. Quand ? En toute saison, surtout le samedi, avec des pics avant Noël, aux soldes de janvier ...