Bart et Mario

Publié le  21.12.2013

C'est pas bien de se moquer de quelqu'un, mais j'aime quand Bart De Wever se casse la gueule. Dommage qu'en politique, on soit rarement complètement K.O. L'échec requinque pour la prochaine bataille et Bart a sa potion magique : son éperon d'or mental. Il se relève à tous les coups. C'est à ce jeu-là que Bart est le plus fort.

Jusqu'à présent. Et Bart me fait peur.

Il se retourne le Bart, sans état d'âme. Bart est une machine. De guerre. Bart en croisade, Bart a la foi, la mission de Bart… On en ferait bien une collection. À ranger à côté de 24h Chrono. Bien aligné, bien droit, encore un petit peu plus à droite.

Et quand il se la joue Caliméro, opprimé des temps modernes, c'est encore lui le plus fort, qui pleurniche et qui rassemble. Homme sensible, chef humain, icône de la pensée plate, comme son demi pays. Y'a pas à dire, à ce jeu-là, Bart est encore le plus fort.

Et maintenant qu'il a fondu, preuve qu'un régime c'est du travail et de la volonté, il ressemble de plus en plus au loup de Mario Ramos . « Ik ben de sterke » et « de slimste »… « De slimste » ? Tilt ! Bingo ! Gagné ! Bart c'est le loup. Mais pas en dessin, et pas pour les enfants. C'est juste un loup. Grrrrrrrrrr, terreur.

Alors je regarde dans le livre et toutes les répliques sont là. Si simples : « Oui, oui, t'es le plus fort. Oui, oui, t'es le plus beau. Oui oui, t'es le plus intelligent » et ainsi de suite. Grrrrrrrrrr, terreur ? Tu sais, Bart, tu ne me fais plus peur.

Mario est parti. Mais moi je te le dis, Bart, j'aurais préféré que ce soit toi le plus mort.

À découvrir aussi

Au Travail !

  • Fiction
Parfois, on se dit que voler de sa plume, ce serait bien. Hé oui ! Ne devoir son salut, son pain, son toit qu' à la force de sa plume… Quelle belle indépendance ! C'est joli, c'est tentant. Rêvons un ...

L’enfant qui court dans la Salle des Pendus

  • Fiction
"Il est essentiel que l'œuvre d'art parvienne à parler à chacun d'une manière singulière" Christian Boltanski  

Humeur déclamatoire

  • Fiction
La déclamation, c'est ce que fait Patti Smith quand elle sold out les BOZAR avec Rimbaud. Si elle avait grandi ici, elle aurait enfourché son vélo le mercredi pour foncer à l'académie, sué sur Burroug...

Muses - « Coconut »

  • Fiction
J’attends Kashi à l’angle de la rue des Fleurs. Elle ne s’appelle pas officiellement comme ça, mais je ne parle – toujours – pas indien, et c’est le nom que j’ai décidé de lui donner, à cause des peti...