Des avantages et inconvénients de choisir un métier artistique ou apparenté...

Publié le  04.06.2013

A toi, jeune, qui t'interroges sur ton avenir et la voie à choisir, voici pour t'aider un petit comparatif des bons et mauvais côtés qui découlent du choix d'une profession dite « artistique » (non, « punk à chien » et « saltimbanque de parc » ne rentrent pas dans la catégorie... enfin, fais ce que tu veux...)

 

Avantages

- tu n'auras aucune raison de te lever le matin

- on attendra de toi que tu mettes l'ambiance ou la musique aux soirées

- tu seras condamné à faire au moins un voyage en Inde dans ta vie

- on attendra de toi que tu ne t'habilles pas comme tout le monde

- c'est toujours toi qu'on appellera pour les baby-sittings de dernière minute parce que « tu n'as rien de prévu n'est-ce pas? »

- tu auras de grands risques de perdre ton statut d'artiste et tes allocations de chômage, surtout ces temps-ci

- ton père ne pourra pas s'empêcher de te demander au moins une fois par an si tu ne songerais pas à devenir prof, quand même

- tu auras probablement plus de mal à fonder une famille que tes frères et soeurs

- on te reprochera d'attirer l'attention à toi avec « ton métier si particulier »

- tu auras du mal à trouver un logement et tu vivras encore en collocation à 30 ans

- comme tout le monde, tu voudras ce que tu n'as pas (une stabilité dans ton cas)

 

- tu ne seras jamais pris au sérieux

 

Inconvénients

- tu pourras aller au cinéma aux séances de 11h

- tu te saouleras en semaine en toute impunité

- tu partiras en vacances en dehors des congés scolaires

- on excusera plus facilement tes fautes de goût vestimentaires

- tu pourras déguiser ton hésitation à l'idée d'avoir des enfants par « une peur de ne pas pouvoir leur assurer la sécurité financière »

- avec un peu de chance tu « émaneras du statut d'artiste » ce qui est toujours plus joli que de dire qu'on est chômeur

- on ne te dira rien si tu offres des cadeaux un peu pourris à noël parce que tout le monde sait que tu galères

- tu auras probablement plus d'amis que tes frères et soeurs

- tu feras un bon sujet de conversation dans les dîners

- personne n'attendra de toi que tu déménages à la campagne

- on t'enviera une vie qu'on suppose « de bohème »

 

- tu ne seras jamais pris au sérieux

 

 

 

Te voici prévenu, maintenant fais ce que tu veux et bonne route!

À découvrir aussi

  • Écrit
homme aux cheveux courts avec t-shirt blanc

Dans le sillage du Navire Light : texte de Jérémie Brugidou

  • Fiction
Pour le feuilleton estival de Bela, Jénémie Brugidou a écrit un texte de science-fiction sur l'évolution du monde vivant.

En direct d'Avignon - Le billet du comité

  • Fiction
Inès Rabadán est réalisatrice et scénariste. Présidente du comité belge de la SACD, elle fait partie de la délégation belge à Avignon. Elle nous livre ici ses impressions. En direct du festival d’Avig...

L'exil et après (Scriptor 3)

  • Fiction
Pour Michel André   Le plus dur pour un écrivain est de vivre dans deux langues à la fois : la sienne. Sans compter les langues étrangères qu'il peut pratiquer. Le plus étrange est de constater que to...

Plan d'aplatissement

  • Fiction
                                                                     Le plan d'aplatissement des sans emplois   Vu que nous avons maintenant un peu plus de recul pour évaluer les actions mises en plac...