Max de Radiguès

Publié le  30.01.2018

Angoulême, c'est l'endroit où il faut être.

Max de Radiguès est de retour du Festival d'Angoulême avec le Prix des Lycéens pour sa BD Bâtard (éd. Casterman). On l'a rencontré pour lui demander à quoi ça ressemble, au juste, le festival d'Angoulême. Quels sont les conseils qu'il donne aux jeunes autrices et auteurs de BD qui s'y rendent? Où en est-on sur les questions des conditions de création (donc: de rémunération) des auteurs de BD? Merci à lui pour ses réponses.

 

enlightenedà l'occasion de cette interview, Max de Radiguès rappelle ici qu'ABDIL, l'association qui fédère et représente les créateurs de bande dessinée et d'illustration, est un portail à consulter quand on veut (ou qu'on veut faire) de la BD: http://abdil.be/

 

 

À découvrir aussi

  • Spectacle vivant – Théâtre
  • Écrit – Écrit
affiche du festival couleurs du temps

Festival "Rencontres d'été en Normandie" : entrevue avec Nathalie Skowronek

  • Interview
Vous revenez des Rencontres d'été en Normandie, comment cela s'est-il passé ? En quoi consiste cet événement littéraire ? Très bien passé ! Dense et amical. Les Rencontres d’été fêtero...
  • Écrit – Bande dessinée / illustration
portrait d'Isabelle Debekker

Isabelle Debekker : « Il faut que ça devienne un lieu de passage représentatif des différents secteurs »

  • Interview
Isabelle Debekker, directrice du Centre belge de la bande dessinée à Bruxelles, envisage de nouvelles possibilités de partenariats suite au confinement.

Résidences/Récits d'encre - Laurence Vielle

  • Interview
Dans le cadre de Résidences/Récits d’encre, Bela a interviewé Laurence Vielle sur son expérience de la Chartreuse, mais aussi sur son écriture, sa manière de travailler, ses projets…   Quand...
  • Son
femme aux cheveux chatain avec un petit sourire en tournant la tête

Podcast Alinéas #8 - Céline Fraipont

  • Interview
Dans l'épisode 8 du podcast Alinéas, Céline Fraipont est invitée par Aurore Engelen à donner un sens à des pratiques d'écriture qu’elle ne questionne pas systématiquement. Résultat : une immersion inédite de 30 minutes dans les coulisses de son activité d'autrice.