Allégorie d’un vendredi du monde d’après : BD d'anticipation de Morgane Somville

Publié le  29.01.2021

L'année dernière, si on nous avait demandé ce que l'on souhaitait inscrire sur nos cartes de vœux, aurions-nous vivement espéré un seul instant retrouver notre liberté - jusque-là jamais remise en question - de voir en toute sécurité nos proches, notre famille, nos collègues, nos voisins autour d'un repas ou d'un verre, lors d'un spectacle, d'un festival ou d'un quelconque événement ? 

Autrice de bande dessinée puisant son inspiration dans son quotidien à travers le prisme particulier de son vécu de femme, Morgane Somville signe pour Bela une courte BD sur sa vision de 2021. Elle ne manque pas d'y questionner notre "vie d'avant" en pointant avec humour et tendresse l'absurdité de certains de nos comportements sociaux. 

dessin de copines qui s'échange des textos
© planche 1
dessin de copines en train de se préparer pour une fête
© planche 2
dessin de copines en train de discuter en terrasse
© planche 3
dessin de copines en train de se prendre la tête en terrasse
© planche 4

À découvrir aussi

L'agent

  • Fiction
J'ai découvert récemment le système des agents, en rencontrant pour la première fois une comédienne française. Il est bien différent de ce dont j'ai l'habitude en Belgique.
  • Écrit
saut d'une personne entre deux falaises sur fond de coucher de soleil

Ligne de vie : récit d'anticipation de Cindy Van Wilder

  • Fiction
Qui dit début d’année, dit redistribution des cartes pour faire de la société dans laquelle on vit un monde qui correspondante davantage à nos attentes et nos besoins. Grâce à la vaccination contre le Coronavirus, les perspectives 2021 de l'autrice Cindy Van Wilder sont plutôt encourageantes.

Paysages

  • Fiction
Des images intérieures à retranscrire pour qu'elles puissent prendre forme :  un orage qui découpe le ciel nocturne d'une montagne en une succession de phases courtes, lumière blanche, tonnerre, puis ...

Je suis auteur… Et définitivement voyageur !

  • Fiction
Alors que je lui dédicaçais mon dernier roman Eva Evita, un lecteur me faisait récemment remarquer que j'avais de la chance d'avoir un métier qui me permettait de voyager. L'anecdote paraît anodine et...