Criminalité d’utilité poétique.

Publié le  25.02.2011

Création.
Crapule de crapaud crânien
Qui craque mon crâne et crée.
Crapahutage dans l' cortex,
Ça crisse de bruit de craie,
Crécelle dans l'os,
À m'en cramer chaque neurone.
Ça craille
Ça craint !
Ça crée.

Se cramponner à sa créativité,
Créative Cré-actif.
Créateur, cré-acteur.
Créatissionissime.
Crabottage,
Pas croyable,
De créatures.
À en crier sur les corniches.
Poulet mâché !
Lapin sonné !
Broi-foi et  ventre à sourd
Et  avec ça ?
Le disperseur  de matières,
La cage à rires,
L'accumulateur de songes,
Le  femmagrophone,
L'hélice à rêves,
Le torture-con,
L'aimant mordant,
La chauve  épingliste,
Le nid à gaufrisage,
Le trou à gaufrisette,
La planche à calme.
La tour de crêpes.

Créateur !
Qu'est ce que je fais ?
Avec ?
Ça
Sert
À
Qui ?
Comment ? Pourquoi ?

À s'évader de la cellule boîte à bulles,
S'engrosser la tête de bêtises,
Défoncer concret construit,
Usurper de l'oisiveté,
Balayer l'air,
S'envoler allongé,
Réveiller la morte,
Chercher midi
Jouer à rat
Disséquer  cœur et corps ronfleurs
Réanimer le bouillonnement
Distiller sang,
Crever l'ennui du tout écrit.

À découvrir aussi

Ecrire avec les pieds

  • Fiction
Il n'est pas rare que l'on nous demande, à nous les écrivains, quel est notre outil de travail. Ce n'est pas que le public veuille savoir quels mots nous aimons, ou quel dictionnaire nous utilisons, n...

Les livres sont des pumas qui sautent à la gorge

  • Fiction
Dans le geste d'écrire, un bouillonnement, des écorchures à rapiécer, à faire saigner, des tornades Tropique des ténèbres, des ravissements sous extase. Dans le geste d'écrire, des océans où noyer le ...

Le non-achat compulsif

  • Fiction
Non, aujourd'hui, je n'ai pas bénéficié des 500 points-plus à l'achat d'un paquet de 56 tablettes pour mon lave-vaisselle, ni de la boîte de cure-dents gratuite à l'achat de deux tubes de dentifrice. ...

Papa

  • Fiction
Mon père n'a pas connu ses petits-enfants. Il n'est pas sûr que je connaîtrai les miens. Lui et moi nous nous sommes reproduits un peu tard, à un demi-siècle de distance. Mon père avait de bonnes rais...