Muses - « Debout »

Publié le  25.02.2014

Debout, au milieu de la route, elle a croisé les bras, et regardé dans les yeux le chauffeur de l’autobus, qui s’impatientait, criait, frappait le volant du poing.

Il avait pourtant le visage aimable. D’ailleurs, quand il est descendu, il a pris une voix douce.

- Mademoiselle, je vais devoir appeler la police.

- Madame.

- Madame, je vais appeler la police. Je conduis des gens, moi, ils vont être en retard.

- En retard pour quoi ?

- Je n’en sais rien. Leur boulot. Allez, circulez, s’il vous plaît.

Elle s’est approchée du chauffeur pour lui parler bas.

- Vous faites trop de bruit, mon vieux, avec votre autobus. On n’entend même plus l’eau du canal. Comment voulez-vous vivre avec vos tripes quand toute la journée le moteur couvre les sons de la vie ? Merde, c’est vrai, quoi, il y a du vieux blues dans la nature, et dans le cœur, aussi, boum, boum, vous avez oublié ça ? Et le blues, c’est le yin et le yang, c’est bon et ça fait mal, vous comprenez ? Bon, faites demi-tour, pour une fois, non ? Moi je reste là, j’en peux plus de cette merde. Ils vont gagner quoi, les gens que vous conduisez ? Du fric ? Pour acheter un robot ménager ? Pourquoi vous ne les reconduisez pas chez eux ? C’est dégueulasse, vous êtes complice de leur vie de con. La poésie vous fait peur, c’est ça ? Les poètes, ils s’empiffrent, il faut pas oublier, ça aide à les comprendre. Est-ce que vous avez déjà consacré une seule foutue journée à aider votre prochain ? Je parie que non. C’est le moment. Ramenez ces gens chez eux, allez, et chantez-leur un truc en même temps. Je trouve que tous les chauffeurs de bus, ils devraient chanter l’opéra en conduisant. Vous savez chanter ? Je parie que non.

Le chauffeur a posé une main sur son épaule, et il a dit :

- Mademoiselle…

- Madame.

- Madame…

C’est tout. Il a soupiré, cherché une réplique, avant de demander simplement :

- Vous vous sentez mieux ?

Elle a réfléchi une seconde.

- Oui, je crois. Vous pouvez me déposer ? J’habite là-bas.

Et il lui a offert le trajet, pour faire semblant de l’avoir comprise.

À découvrir aussi

  • Écrit
saut d'une personne entre deux falaises sur fond de coucher de soleil

Ligne de vie : récit d'anticipation de Cindy Van Wilder

  • Fiction
Qui dit début d’année, dit redistribution des cartes pour faire de la société dans laquelle on vit un monde qui correspondante davantage à nos attentes et nos besoins. Grâce à la vaccination contre le Coronavirus, les perspectives 2021 de l'autrice Cindy Van Wilder sont plutôt encourageantes.

Bart et Mario

  • Fiction
C'est pas bien de se moquer de quelqu'un, mais j'aime quand Bart De Wever se casse la gueule. Dommage qu'en politique, on soit rarement complètement K.O. L'échec requinque pour la prochaine bataille e...
  • Audiovisuel – Film documentaire
affiche du festival En Ville !

Festival "En ville !" : rencontre avec Mathieu Volpe

  • Interview
Réalisateur de film documentaire, Mathieu Volpe explique en quoi la crise sanitaire et le confinement lui a permis d'ouvrir de nouvelles perspectives en termes de lieu et mode de diffusion, de construction des récits, de rapports au public et à ses pairs, etc.
  • Spectacle vivant
logo festival Il est temps d'en rire 2020

Festival "Il est temps d'en rire" : rencontre avec Manon Lepomme

  • Interview
Manon Lepomme, comédienne et humoriste, raconte sa participation au Festival "Il est temps d'en rire" initié en 2020 pour relancer la culture.