Supplique (mon Avignon 2011 – jour 5)

Publié le  20.07.2011

  

Allez, donnez-nous plus !

Allez, prenez des risques !

Allez, quand on a face à soi un type de la trempe de Nicolas Bouchaud, on le porte, on lui fait davantage confiance, on le laisse exploser !

Allez, quand on désire faire entendre un texte mille fois monté, on en propose une lecture forte, on cherche un souffle qui fait résonner l'aujourd'hui, on impose un angle personnel !

Allez, quand on souhaite utiliser une star pour faire parler de soi, on imagine autre chose que de l'habiller en Lanvin, on casse son image, ou on multiplie les niveaux de lecture, ou on joue ouvertement avec son statut !

Allez, quand on a l'opportunité d'être retransmis sur France 2, on se doit de chercher le panache, la surprise, l'ambition !

Allez, quand on fait du théâtre, on considère l'instant présent, le public, l'accident !

Allez, donnez-nous autre chose que Mademoiselle Julie !

Allez, du moins propre, du moins prudent, du moins prévisible !

Allez, dites-nous quelque chose.

Mieux vaut mille fois se planter que de tenter si peu.

Allez, s'il vous plaît.

                                                                                                                *

Mademoiselle Julie, de Strindberg, mis en scène par Frédéric Fisbach, jusqu'au 26 juillet au Gymnase du Lycée Aubanel et le 26 juillet à 22h sur France 2.

À découvrir aussi

De la nécessité de l’échange et de la mise en réflexion de l’écriture

  • Fiction
" (…) Le monde est donc plus fort que moi. A son pouvoir je n'ai rien à opposer que moi-même - mais d'un autre côté c'est considérable. (…) et mon pouvoir est redoutable tant que je puis opposer la fo...

L'entonnoir de septembre

  • Fiction
Nous étions dans la lenteur du mois d'août. Nous nous laissions mûrir lentement selon les caprices de la météo, un peu de soleil pour nous endurcir les os, un peu d'eau pour nous hydrater la peau. Nou...

Mais quelle page blanche ?

  • Fiction
Il est courant d’associer le mythe de l’écrivain à la malédiction de la page blanche. En tant que scénariste, on me demande souvent d’où viennent mes idées et si je ne suis jamais en manque d’inspirat...