Paysages

Publié le  12.04.2019

Des images intérieures à retranscrire pour qu'elles puissent prendre forme : 

un orage qui découpe le ciel nocturne d'une montagne en une succession de phases courtes, lumière blanche, tonnerre, puis le noir qui suit,

à retranscrire avec le trait

l'intérieur d'un train de nuit dont le rythme du roulage ressemble à celui d'un coeur dont le battement  est régulier, étouffé, presque sourd,

à retranscrire avec le son

le soleil d'un matin de juin qui trace un carré de lumière sur un mur blanc de l'intérieur d'une maison, alors qu'une branche de clématite se balance et l'anime de par son ombre, le calme de cela,

à retranscrire avec les mots.

À découvrir aussi

La vie c'est comme le riz

  • Fiction
La vie c’est comme le riz. Pour elle,  le riz c’est rien. Elle est née comme ça.

#2 Le temps

  • Fiction
   

La surprise, l'oeuvre, le lieu

  • Fiction
Cliché trompeur, mais pas forcément menteur, l'inspiration est souvent le fruit de déclenchements extrêmement précis et concrets, bien plus intéressants que les apparitions mythiques du Génie ou de l'...

Humeur déclamatoire

  • Fiction
La déclamation, c'est ce que fait Patti Smith quand elle sold out les BOZAR avec Rimbaud. Si elle avait grandi ici, elle aurait enfourché son vélo le mercredi pour foncer à l'académie, sué sur Burroug...