La culture se déconfine : prise de parole de 5 lieux et organisations

Publié le  30.04.2021

Face à l'inégalité de traitement de la part du gouvernement à l'égard de la culture dans la gestion de la crise du Covid-19,  Still Standing for Culture lance une action de désobéissance collective. Entre le 30 avril et le 8 mai 2021, centres culturels, cinémas, théâtres, salles de concert, festivals, centres d’expression et de créativité, maisons de jeunes, lieux pluridisciplinaires, cafés associatifs, associations d'éducation permanente, etc. réouvrent au public en proposant des activités en intérieur et en extérieur. 

Solidaire de ce mouvement de réouverture, Bela a contacté quelques participants et participantes pour connaître leur positionnement propre face aux enjeux de cette action nécessaire. Cinq lieux et organisations ont répondu à la demande d’interview : l’Atelier 210 à Etterbeek, le Cinéma Palace à Bruxelles, la Cité Miroir à Liège, le Festival international des arts de la rue de Chassepierre, le théâtre itinérant Les Baladins du Miroir. 

Pourquoi réouvrez-vous maintenant au public ?

L'Atelier 2010

Nous avons choisi de prendre part à l’action de Still Standing for Culture. D’abord par solidarité avec le secteur qui est à l’arrêt depuis de longs mois. Ensuite parce que nous pensons être une solution à ce besoin vital de la population de retrouver des lieux d’expression, du lien social, du sens et de l’évasion. Nous lisons partout que la santé mentale de la population est mise à mal et nous savons très bien que ce virus ne va pas disparaître du jour au lendemain de la surface de la terre. On ne peut donc pas attendre indéfiniment, on doit apprendre à vivre avec le Covid et à co-exister dans des endroits safeNous sommes des professionnels du secteur culturel. Nous avons l’habitude de gérer des événements en toute sécurité. En automne dernier, le gouvernement nous a imposé des protocoles à appliquer et aucun cluster n’a été déclaré dans notre secteur, nous pensons donc offrir une respiration positive et indispensable, en toute sécurité, dans la vie des gens.

Le Cinéma Palace

Suite à l’action Still Standing for Culture du 13 mars 2021, plusieurs responsables politiques et experts se sont exprimés sur le sort réservé à la culture durant cette pandémie. Selon eux, le gouvernement a été trop dur avec le secteur culturel et il était temps d’envisager la reprise des activités culturelles. Des perspectives avaient été évoquées pour le mois de mai. Un mois plus tard, les perspectives sont une réouverture des lieux culturels à l’été. Cette situation est pour nous inacceptable.   

La Cité Miroir

Les expositions de La Cité Miroir sont ouvertes au public depuis le 1er décembre 2020, ce qui n'est évidemment pas le cas de la salle de spectacles et de conférences. Nous sommes un lieu d'éducation, de débat et de culture dédié à la mémoire, la citoyenneté et le dialogue des cultures. La culture et l'éducation permanente sont essentielles à l'épanouissement individuel et collectif et un outil de revendication, de réflexion sur notre société. Les contraintes qu'on nous impose depuis un an et le mépris dont fait preuve le gouvernement fédéral pour le secteur culturel est incompréhensible et inacceptable. La mobilisation du secteur culturel doit obliger le gouvernement à reconnaître l'importance de la culture et permettre l'ouverture des lieux culturels.

Le Festival de Chassepierre

Nous ouvrons car nous voulons sortir de cette logique destructrice qui sacrifie les activités porteuses de sens, de débat et de lien social et les relègue au rang de variables d’ajustement. Nous répétons depuis des mois, sans être entendus, qu’il faut arrêter d’opposer les secteurs et que toutes les activités humaines doivent pouvoir reprendre de manière proportionnelle face à la situation sanitaire.

Les Baladins du Miroir

Nous ne rouvrons pas vraiment puisque nous ne proposerons pas concrètement de spectacle tant que l'autorisation ne nous sera pas donnée. Parce que nous voulons être solidaires et citoyens durant cette pandémie, nous respecterons les consignes sanitaires et n'accueillerons pas de public (en version spectacle vivant) avant le 8 mai 2021 comme décidé par le gouvernement. Par contre, nous serons actifs dans le mouvement Still Standing for Culture en organisant le samedi 1er mai une action chez nous à Jodoigne en collaboration avec le Centre culturel de la ville. Nous allons programmer un faux spectacle (« Le Chant de la Source » mis en scène par Geneviève Knoops) ; le spectacle est prêt à être joué, le décor est monté mais les comédiens ne sont pas sur scène, ils accueillent le public devant le chapiteau. Les costumes du spectacle habilleront des mannequins sur la scène et le spectacle sera diffusé uniquement au niveau sonore (projection du DVD du spectacle avec son mais sans image). Les mannequins porteront des étiquettes et permettront ainsi d'interroger les visiteurs sur la nécessité de « l'art vivant » dans notre quotidien. Le public pourra ainsi visiter le chapiteau en ordre de marche par petits groupes (moins de 10 personnes à la fois) et assister à cette « tragédie » d'un monde sans culture ! Nous devenons ainsi une exposition qui nous permet d'accueillir des visiteurs sans transgresser les règles mises en place. Cette action se veut essentiellement symbolique et solidaire du secteur culturel.

Que proposez-vous comme programmation du 1er au 8 mai 2021 ?

L'Atelier 2010

Nous aurons 5 concerts donnés par 4 artistes. Le 1er mai : Françoiz Breut jouera deux fois (à 16h et à 19h30). Le 3 mai : Judith Kiddo. Le 5 mai : Nikitch & Kuna Maze. Le 7 mai : Glass MuseumMalgré les conditions d’accueil imposées, on a réfléchi à comment rendre le lieu et ces moments les plus festifs et agréables possible, on a vraiment envie que le public passe un bon moment et oublie quelques instants toute cette période difficile. 

Le Cinéma Palace

Le Palace fera une projection unique du court-métrage « The Human Voice » de Pedro Almodovar le 1er mai à 17h. Il n’est pas question pour nous de prévoir un programme sur plusieurs jours. Nous voulons manifester notre mécontentement à l’occasion d’une séance événementielle. Pas au-delà.

La Cité Miroir

Nous avons décidé de mettre en place un programme culturel le 8 mai parce que depuis un an la culture c'est « oui mais non ». Parce que le 8 mai, on commémore la fin de la Seconde Guerre mondiale et que c'est l'occasion de rappeler le rôle essentiel de la résistance. Nous ferons donc de cet événement culturel un événement politique avec distribution du triangle rouge, symbole de la lutte contre les idées d'extrême droite et liberticides. À chaque fois que l'extrême-droite est arrivée au pouvoir, c'est à la culture qu'elle s'en est prise en premier lieu. Nous aurons donc 5 artistes programmés par La Cité Miroir et Réflektor, qui se produiront sur notre parvis en extérieur Céline Johanne, Bernard Massuir, LE PIÈGE, Les Anchoises, Zenobe Gramme. Nous soutiendrons ainsi l'horeca de nos deux institutions qui rouvriront leurs terrasses également après de longs mois de fermeture.

Le Festival de Chassepierre

Chaque année, nous accueillons 5 compagnies en résidence artistique afin qu’elles viennent travailler leur nouvelle création. En 2021, nos résidences commencent au mois de mai. Le premier artiste arrive le 3 mai. Les résidences n’ont pas été mises à l’arrêt. Cependant, les sorties de résidence, les étapes de travail qui permettent à des artistes d’expérimenter leur création devant des spectateurs afin de continuer à construire le spectacle sont interrompues depuis l’automne dernier. Nous avons donc décidé de maintenir ces étapes de travail. La première sera le 7 mai à 18h00 à Chassepierre avec l’artiste Sébastien Derock. Si le prochain Codeco ne permet toujours rien après le 8 mai, alors nous maintiendrons aussi celle du 15 mai (compagnie Sur Mesure) et du 29 mai (compagnie Théâtre du N’Ombrile). Nous avons décidé de ne pas reporter, ni annuler ce que nous avions envisagé.

Les Baladins du Miroir

Conformément à ce qui a été dit plus haut, nous n'organisons pas de spectacles mais une action symbolique.

logo Still Standing for Culture sur fond rouge
© bannière Still Standing for Culture

Quelles sont les prochaines étapes de cette action de mobilisation ?

L'Atelier 2010

Nous allons déjà voir comment va se dérouler cette semaine, ensuite nous rediscuterons collectivement de ce qu’on souhaite faire pour la suite. Il n’est pas non plus impossible que de nouvelles mesures gouvernementales se mettent en place d’ici le 8 mai 2021. On ne sait jamais ! En tout cas l’accueil que le public nous a offert pour cette action est vraiment merveilleux et nous confirme que nous faisons le bon choix. En effet, nous avons ouvert la billetterie lundi 26 avril à 10h et moins d’une heure plus tard les 5 concerts étaient sold out.

Le Cinéma Palace

Nous ne les connaissons pas encore. Nous nous inscrivons dans les actions Still Standing for Culture. Nous n’avons pas connaissance des prochaines échéances.

La Cité Miroir

Nous espérons que cette mobilisation obligera le gouvernement fédéral à prendre enfin en considération la culture et annonce au Codeco du 12 mai 2021 un calendrier de réouverture des lieux culturels crédible et respectueux. En fonction des décisions qui seront prises, de nouvelles actions pourraient être programmées en respectant les protocoles élaborés par les secteurs culturels et qui permettent de réouvrir sans mettre en danger les spectateurs.

Le Festival de Chassepierre

Des réunions ont lieu chaque semaine. À ce jour, les prochaines étapes ne sont pas encore définies mais tant que nous ne serons pas entendus, nous continuerons à revendiquer nos propos. 

Les Baladins du Miroir

Nous sommes prêts à repartir en tournée, nous avons un été très dense et chargé mais ne savons pas si nous pourrons prester nos spectacles. En concertation avec le secteur, si nous ne constatons pas d'assouplissement nous passerons très certainement à des actions plus musclées !

Quel protocole avez-vous mis en place pour accueillir les spectacteur.rices ? 

L'Atelier 2010

Nous avons choisi de reprendre les protocoles qui nous avaient été imposés en automne 2020 et que nous avions appliqués, à savoir, toute personne qui rentre dans l’Atelier 210 doit se désinfecter les mains et respecter 1,5 m de distance. Le port du masque est obligatoire dans tout le bâtiment, le bar est fermé et le public est placé en salle par bulle sociale de 2. La jauge est limitée à 50 spectateurs et spectatrices par concert et le lieu est désinfecté avant et après chaque représentation. À cela, nous avons ajouté les détecteurs de CO2 et le système de ventilation fonctionne en permanence.

Le Cinéma Palace

Le protocole en vigueur sera celui qui était utilisé au moment de la fermeture le 25 octobre 2020 et que vous pouvez trouver iciCe protocole a été validé par la ville, la Fédération Wallonie-Bruxelles et la Région bruxelloise. Nous sommes prêts à accueillir le public en toute sécurité.

La Cité Miroir

Nous avons décidé d'organiser cet événement en extérieur sous forme de manifestation politique afin de respecter les mesures sanitaires imposées et mettre en évidence l'absurdité des mesures qui sont différentes en fonction du statut de l'événement. On s'adressera donc aux personnes assises aux terrasses de l'horeca et aux passants de la Place Xavier Neujean. Pour les expositions, toutes les mesures ont été prises pour permettre l'accès à La Cité Miroir en toute sécurité. Nous serons présents en nombre pour discuter avec le public et s'assurer que les mesures sanitaires sont bien respectées.

Le Festival de Chassepierre

Nous allons appliquer le dernier protocole en vigueur. À savoir, une jauge de 200 personnes en extérieur, espacées, masquées, assises. Du gel hydroalcoolique sera à disposition à l’entrée du site. Un système de réservation est obligatoire afin de vérifier les jauges et permettre le tracing si nécessaire. Un contrôle est fait à l’arrivée des spectateurs. Lorsqu’ils attendent, un système de fil avec distanciation est mis en place. Une fois annoncés, un bénévole emmène les spectateurs seuls ou par famille (bulle) s’assoir sur les chaises disposées dans le respect de la distanciation. Depuis l’an dernier, lors de sorties de résidences ou dans le cadre de nos autres projets comme les « (Ré)Actions culturelles » mises en place en août 2020 en remplacement du Festival de Chassepierre, tout se déroule toujours convenablement dans une ambiance familiale et agréable.

Les Baladins du Miroir

Comme expliqué plus haut, nous avons mis en place tout le protocole sanitaire en vigueur (gel, masque, désinfectant, signalétique, ventilation...) et les artistes seront présents afin de discuter et partager avec le public des enjeux de cette action. Nous refusons une confrontation avec les autorités car la troupe considère que ce n'est pas constructif pour développer un vrai plan de relance du secteur. Nos actions se font en concertation avec le bourgmestre, la police et le gouverneur de la Province.

À découvrir aussi

  • Son – Radio
microphone de radio en noir et blanc

Le sens d'après : tribune d'Aurélie Russanowska

  • Opinion
Aurélie Russanowska, chroniqueuse radio et stratège de marque, parle des changements opérés dans son travail durant le confinement et la crise sanitaire.
  • Écrit
portrait d'Adeline Dieudonné souriante

Que changer dans la culture : vidéo d'Adeline Dieudonné

  • Opinion
Adeline Dieudonné, autrice, défend la création d'un véritable statut d'artiste pour le secteur culturel en Belgique qui génère autant de valeur que les autres.
  • Écrit
haut parleur en noir et blanc entouré du mot projet écrit plusieurs fois

L'appel à projets, un enjeu d’équité et d’inclusivité ? : texte de Lisette Lombé

  • Opinion
Lisette Lombé, autrice, poète et slameuse, milite pour une plus grande inclusivité dans les politiques culturelles actuelles notamment dans les appels à projets.
  • Audiovisuel
portrait de Delphine Noels en noir et blanc

Que changer dans la culture : vidéo de Delphine Noels

  • Opinion
Delphine Noels, réalisatrice, donne son point de vue sur la culture, la démocratie, le changement climatique et la nécessité de repenser notre société.