Émilienne Tempels

  • Son / Audiovisuel / Spectacle vivant

Biographie

Émilienne Tempels est une artiste belgo-lux née en 1983.

Après une candi en Mise-en-scène à l'INSAS, puis une Licence en Art dramatique au Conservatoire Royal de Liège et un Master en cinéma documentaire l’ULg, Émilienne Tempels participe à plusieurs ateliers avec La Pocha Nostra, Lagartijas tiradas al sol (Mex.), la cie MOTUS (It.), Paul B Preciado, J-M Bruyere.

Émilienne Tempels travaille comme actrice avec Mathias Simons - « Visage de feu », Olivier Coyette - « Désordre Public », Sofia Betz - « Dracula », Michel Kacenelenbogen - « Cyrano », Calo Valenti - « Auren le petit serial killer », Magali Pinglaut – « Quand j'avais 5 ans je m'ai tué » et « Lapin Lapin », le Collectif Les Alices « Les mots perdus » et Laurent Plumhans « C’est quand la délivrance ? » et « Que reste-t-il des vivants ? », Emilie Marechal et Camille Meyanrd « Pattern », Françoise Berlanger « Les Lianes ».

Elle réalise plusieurs vidéos documentaires « ¿En Oaxaca no pasa nada? », « La demande de mutation de mon papa », et « Operating Procedure ». Son installation « Titre Evolutif » a été exposée successivement à Mons, Silly ainsi qu'à Bozar. Elle crée aussi les vidéos des spectacles « Know Apocalypse ? » et « Ouasmok ».

Performeuse (« Four Seasons », « Corpo Illicito », « The Ghost Army »), elle apparaît aussi dans le film de Miel Van Hoogenbemt et Dorothée Van Den Berghe, « Laetitia's lover » ; Eric De Kuyper, « My life as an actor » ; et de Stefano Mordini, « Pericles le noir ». Elle fait également une formation de militaire US Airborne pour la série HBO de Lucas Guadagnino « We are who we are » en Italie et reçoit la médaille du mérite (2019).

Elle a réalisé son premier projet radiophonique, « Bruxelles 2050, brefs fragments d’un futur localisé ».

Elle participe aux ateliers professionnels du Théâtre Océan Nord avec Thibault Wenger, Isabelle Pousseur et Adeline Rosenstein. Elle co-réalise le « JT 2050 » au côté de Fabrice Murgia et Vincent Hennebicq.

Émilienne Tempels pratique la grande randonnée, le vélo, l'escalade, la plongée sous-marine et la voile. Elle parle couramment l'espagnol, l'anglais et le néerlandais, en plus du français.

Émilienne Tempels travaille avant tout comme actrice. Et sinon, elle est fascinée par les questions d’anthropocène. Pour ses projets personnels, elle axe sa recherche autour de ces différents thèmes dans son travail artistique qui mêle théâtre, performance, cinéma, documentaire, création radiophonique, photographie, vidéo, musique.

(bio mars 2022)

Interview au Courrier Recommandé- BX1- Eté 2021

 

2019

  • Spectacle vivant – Théâtre

2017

  • Spectacle vivant – Théâtre
  • Son – Fiction sonore

2016

  • Spectacle vivant – Théâtre

2009

  • Audiovisuel – Film documentaire
  • Audiovisuel – Film documentaire

Prix

2019

Médaille du Mérite

Formation militaire (US Airborne) pour actrice pour la série We are who we are, réalisée par Luca Guadagnino. (HBO)

Reçu la Médaille du Mérite des formateurs Patrick Cullen et Hans Bush.

 

 

2010

Mention spéciale du Prix Cinégalité

Mention spéciale du prix Cinégalité reçu pour le film documentaire "¿En Oaxaca no pasa nada?" au Festival Elles Tournent en 2010.

A noter que le film a été vu dans ces festivals: Cinestrat (Esp / Peru); Contra el silencio (Mex); Global (Uruguay), Prodocumentales (Esp); Elles tournent (special mention of the Prix Cinégalité); Attac (Bel); Vivre Debout (Bel)

Belazine