Strip #2 : Morgane Somville

Publié le  20.09.2022

À quoi ressemble la bande dessinée belge qui réfléchit en s’amusant ? Réponse en images avec Morgane Somville. Pour Bela, elle a accepté de réaliser un strip, en 4 cases, impertinent et humoristique. Le thème : au choix du moment qu’elle proposait un contenu nourri par l’actualité, son quotidien ou le calendrier culturel. L’intention : promouvoir la BD innovante et donner la parole à des jeunes illustrateurs et illustratrices à propos de la manière dont iels ont envie d’habiter le monde.

Le résultat : un strip sur ses rêveries immobilières et les difficultés d'accès à la propriété pour les jeunes. À l’aube de ses 35 ans, Morgane se demande souvent si elle aura un jour la possibilité d’avoir sa maison à elle. Ces dernières années, elle a découvert les pages « Cheap Old Houses », des maisons bon marché en plein milieu des campagnes désertées au profit des villes, ou dans des quartiers dépeuplés à cause de politiques sociales désastreuses. Cette idée qu’en tant qu’artiste elle ne pourrait probablement jamais vivre sereinement dans une maison qu'elle aurait achetée, qui lui appartiendrait et qui serait pensée entièrement pour elle la rend triste. Comment a-t-on pu en arriver là ?

4 images d'un strip
© strip de Morgane Somville

À découvrir aussi

Words, web and Bob

  • Fiction
« Words... words... words... » disait Shakespeare. « Qui était aussi un terroriste » dixit Ferré aux cheveux longs Dans la chanson du même nom A savoir « Words... words... words...» dans laquelle même...

Pourquoi j'ai quitté la carrière de Boulbon (mon Avignon 2011 – Jour 6)

  • Fiction
    Topo préalable : Sophocle / Vè siècle avant JC / 123 tragédies écrites / 7 conservées : Ajax, Antigone, Les Trachiniennes, Œdipe Roi, Électre, Philoctète, Œdipe à Colone / Projet Sophocle de Wajdi...

journal tronqué/paysages en format wav.

  • Fiction
Je termine une semaine de résidence en forêt organisée par Sites en lignes. Un  symposium de sculpture qui se déroule tous les deux ans dans le bois de Ligne à Silly.  Une quarantaine d'artistes se so...

L’enfant qui court dans la Salle des Pendus

  • Fiction
"Il est essentiel que l'œuvre d'art parvienne à parler à chacun d'une manière singulière" Christian Boltanski